fbpx

L’easter egg originel – jeu vidéo

Publié par Caroline Lamarque le

Le jeu vidéo est un média riche. Il n’est donc pas inhabituel de trouver des clins d’œil cachés dans certaines productions vidéoludiques. Qu’il s’agisse de messages secrets, de mini-jeux bonus ou de références explicites, les easter eggs prennent toutes sortes de forme. Cependant, qui a donc bien pu cacher le premier dans un jeu ? Lançons-nous donc ensemble dans la chasse à l’œuf originel !

Le premier easter egg vidéoludique est souvent associé au jeu Adventure sorti en 1979 sur Atari 2600. Son développeur, Warren Robinett, avait caché un crédit du jeu le mentionnant : « created by Warren Robinett ». Cette mention est placée dans une salle secrète qui ne peut s’ouvrir qu’avec, entre autres, une clé ne mesurant qu’un pixel. Cet easter egg est en fait une réponse astucieuse de Robinett face à la politique de l’époque qui empêchait les créateurs d’être crédités.

Cependant, certains pourraient admettre que c’est dans le jeu Moonlander que se cache le premier easter egg (connu à ce jour, cela va sans dire). Ce jeu a été développé en une dizaine de jours par Jack Burness pour le lancement du moniteur GT40 de DEC, en octobre 1972. Ce jeu a pour objectif de faire atterrir un vaisseau spatial sur la Lune. L’inspiration de Burness vient probablement du dernier lancement du programme Apollo auquel il a assisté quelques mois plus tôt. Dans son jeu, on peut trouver un McDonald’s sur la lune, et notre personnage y demande « two cheeseburgers and a big mac to go » (normal, après un tel voyage, qui n’aurait pas faim ?).

Toutefois, ce clin d’oeil humoristique n’est pas toujours considéré comme le premier easter egg puisque selon les Guinness World Records, le premier jeu vidéo contenant un easter egg serait Starship 1 sorti en 1977, soit 5 ans après Moonlander. Dans ce jeu d’arcade d’Atari, le message caché « Hi Ron! » (en référence au développeur) apparait suivant une certaine combinaison de touche, offrant la possibilité de jouer dix parties gratuites.

Tout n’est donc qu’une affaire d’interprétation personnelle. Si vous considérez aujourd’hui qu’un easter egg consiste en une référence extérieure, sortant de la diégèse du jeu original pour se raccrocher à notre réalité, alors vous serez de ceux qui définissent (pour le moment) Moonlander comme étant le premier jeux vidéo à en contenir un. En revanche, si pour vous un easter egg est avant tout un clin d’œil à son créateur, son studio ou sa licence, alors votre choix se portera plutôt sur Starship 1 (toujours à charge d’en découvrir un plus ancien un jour).

Votre soutien nous est précieux. N’hésitez donc pas à NOUS SUIVRE et à partager cet article si celui-ci vous a plu !

Catégories : Culture